25.00

Description

Chers amis d’Études Héraultaises,

Au carrefour des investigations historiennes et des devoirs de mémoire, la curiosité pour les deux guerres mondiales sollicite toujours les chercheurs. Ainsi se justifie le choix du dossier pour le présent numéro d’Études héraultaises.

MÉMOIRES de GUERRES 1914-1945 : Si le titre n’est pas original, il n’en conserve pas moins sa pertinence, car ces mémoires de guerres apportent un témoignage essentiel sur des temps de ruptures sociales qui ont durablement influencé notre société. Périodes de crises qui ont façonné nos manières d’exister dans un monde où la survie était devenue un objectif sociétal.

Les « lieux de mémoire » permettent de rappeler, d’une manière générique, aux différentes générations, les étapes d’un ancrage dans une société globale accordant à chacun les mêmes droits. Toutefois, l’article de Fred Chauvet, soucieux de pédagogie, en explorant la richesse des sources disponibles à propos de ces héros « morts pour la patrie », met en garde sur l’approfondissement de ces recherches en soulignant un risque majeur : « Plus il a de détails (sur un monument) moins les soldats sont égaux », ce qui va à l’encontre d’une vision laïque et républicaine.

Un autre article de ce dossier souligne l’évolution des représentations psychologiques des soldats au front face à la perte de sens de la guerre et l’explication du développement des mutineries en 1917. L’auteur souligne avec juste raison « la radicalité de la transgression (…) qui donne une exceptionnelle intensité à la révolte des soldats de 1917 ».

Sur un ton plus pacifique, l’activité sociale de cette période donne une large part à la pratique sportive dont l’importance se devait d’être soulignée, car elle montre comment les préoccupations de « l’arrière » pouvaient être en décalage.

Pour la seconde partie de ce dossier, les articles portent sur l’analyse des actions de justice à la fin de la Seconde Guerre Mondiale avec son lot d’actions vis à vis de la Gestapo et de divers collaborateurs. Par la suite, les conflits de pouvoir à la Libération engendrent d’autres stratégies sur des champs d’action différents, mais toujours en lien direct avec les problèmes de la vie quotidienne.

La partie « histoire » du volume nous offre d’autres « mémoires », celles de familles qui ont fait l’histoire de notre région, et celles d’hommes qui ont mis leur vie au service d’une sorte de panthéon patrimonial, devenu aujourd’hui un élément essentiel des constructions identitaires.

Enfin, n’oublions pas que certains questionnements actuels sur notre éco-système trouvent leurs racines dans les évolutions de long terme, comme celles du rivage de l’Agathois, en parfaite illustration d’un temps qui n’est jamais figé…

Le comité de rédaction

Sommaire du n° 52 de la revue Etudes Héraultaises

HISTOIRE

La famille du général Pierre-Auguste Lajard, de Montpellier

Les Peyrottes de Soubès aux Archives départementales de l’Hérault

Le littoral agathois de l’Antiquité au milieu du XXe siècle

La Société Archéologique de Montpellier.
Un demi-siècle de membres résidants : (1842-1896)

Jules Renouvier et les monuments historiques de l’Hérault (1840-1845)

DOSSIER : Mémoires de guerre

Les mutineries de 1917 dans les témoignages héraultais

Les monuments aux morts de Saint-Mathieu-de-Tréviers

Le sport à l’arrière en 14-18 : petites rivalités et grandes manœuvres

La Gestapo de Montpellier (11 novembre 1942 - 19 août 1944)

Le Béziers médiéval sous le pic édilitaire (septembre-octobre 1944)

Les Cours martiales et la Cour de Justice à Montpellier (1944-1948)

Notes et Comptes rendus

Jacques Blin, le Sétois (1945-2018)

Conflits historiographiques sur la Grande Guerre

Informations complémentaires

Année de publication

2019

Nombre de pages

178

Auteur(s)

Christian GUIRAUD, Christian ROCHE, Christine DELPOUS-DARNIGE, Fred CHAUVET, Guy LAURANS, Hélène CHAUBIN, Henri TEISSERENC, Jean SAGNES, Jean-Claude RICHARD RALITE, Julien DUVAUX, Nicolas GIBERT, Roland ANDRÉANI, Solange SAGNES-PERROT

Disponibilité

Produit disponible au format papier