Catégorie : Étiquette :

2.00

Description

Contribution à une histoire du sport héraultais

Après avoir exercé en Charente-Maritime dans les an-nées 70 puis à la tête de l’UCPA au début des années 80, premier Directeur du CREPS de la Réunion, créé et construit à partir de 1985, mes premières années montpelliéraines me conduisent à la tête de la DDJS, dont je serai le dernier directeur, participant in fine à la recomposition-fusion avec la DRJS proche. Après une longue mission de près d’une décennie en Martinique, en tant que Directeur de la Jeunesse et des Sports, je dirige désormais le CREPS de Montpellier et de Font-Romeu depuis 2007.

Ces années 90 ont vu l’émergence de puissantes structures décentralisées :

  • L’Office Départemental des Sports de l’Hérault, émanation du Conseil Général, outil logistique imposant et innovant de partenariat avec les comités sportifs, d’une puissance financière et en ressources humaines unique en France.
  • Une politique municipale montpelliéraine ambitieuse, étendue ensuite au District, traitant tant de l’élite (Clubs très nombreux en Division Nationale et création de Centres de Formation) que de la masse (opération « Place aux Sports » dans tous les quartiers).
  • La Région menait de son côté une politique événementielle, traduite par l’organisation des controversés Jeux Méditerranéens.

La DDJS disposait encore de moyens humains significatifs (33 personnes, dont 22 conseillers de catégorie A) et de soutiens financiers extrabud-gétaires issus du CNDS.

La formalisation conventionnelle de partenariats avec les collectivités territoriales s’est avérée difficile malgré les excellentes relations, extrême-ment amicales, qui nous liaient dans l’action.

Pour autant que je me souvienne, les priorités que j’avais voulu insuffler à cette Direction consistaient principalement en :

  • Une dynamisation résolue de la problématique « Emploi-Formation » dans le Sport et l’Animation.
  • Une association Profession Sport AE 34 venait d’être créée par mon prédécesseur, décédé subitement d’une chute de vélo : je me suis investi dans le soutien et le développement de cette structure innovante, traitant des emplois parcellisés et précaires. Cette association, au statut d’association intermédiaire, est devenue la plus importante de France, quantitativement et qualitativement, a essaimé dans la Région, créant un groupement régional des associations Profession Sport (Graps). Le président de l’Hérault est devenu à cette époque président de l’Union Nationale. La surface et la diversification de cette structure éminemment performante aujourd’hui nous récompensent des efforts, pas toujours compris, consentis il y a 20 ans.

Informations complémentaires

Année de publication

2010

Nombre de pages

2

Auteur(s)

Gérard DORIVAL

Disponibilité

Produit téléchargeable au format pdf