Description

LES MOULINS DE L’HÉRAULT

N° 17

1997

Hommage à Jean-Louis ANDRIEUX

Jean-Louis ANDRIEU est né à Béziers le 23 juin 1927 dans une famille avec des racines biterroises et aveyronnaises. Dans sa ville natale, il suit l’enseignement technique et le dessin industriel puis, à Toulouse, prépare les Arts et Métiers ; la maladie l’empêche de passer les épreuves orales. Il effectue son service militaire à Rabat puis, revient à Béziers où pendant quelques mois il est employé au service des travaux de la ville. Sa passion pour le rugby – il y tient le poste de pilier -, sera toujours en lui. En 1947, il épouse Simone Oulié : deux enfants, Magali et Jean-Jacques naîtront et deviendront l’une professeure de biologie, l’autre ingénieur hydraulicien.

En 1948, Jean-Louis ANDRIEU entre à EDF où il exerce toute sa carrière, de contrôleur à ingénieur. Son métier va le conduire, avec sa famille, à travers la France dans les grands travaux hydrauliques : Aveyron (St Amans, Villefranche-de-Panat), Ardèche (Vals-les-Bains), Aveyron (Le Truel, le Pouget), Alpes de Haute-Provence (Durance, Oraisons), Hautes-Alpes (Serre Ponçon, Curbans), Jura (Vonglans, Ain) comme ingénieur en 1969, Savoie (Chambéry, Roselend), puis à Nantes, de 1973 à 1977,comme ingénieur de travaux dans l’immobilier EDF et enfin Montpellier, de 1977 à 1982. Sur sa proposition, le nom de Trencavel sera donné à la rue où fut construit le nouveau siège d’EDF.

C’est en 1982 qu’il prend sa retraite à Béziers où, jusqu’à sa disparition, le 19 novembre 1996, il se consacra à de nombreuses recherches. Ses cendres reposent dans sa ville natale et, en Aveyron, au Viala-du-Pas-de-Jaux, berceau familial maternel.

Jean-Louis ANDRIEU a conduit sa vie professionnelle dans les ouvrages d’EDF : usines, conduites forcées, barrages et galeries, où il a fait montre de tout son savoir et de capacités largement reconnues.

De retour à Béziers, Jean-Louis ANDRIEU met ses compétences d’hydraulicien dans l’étude de l’alimentation en eau de Béziers et commence par l’étude de l’aqueduc romain qui, depuis Gabian, conduisait l’eau au cœur de la ville. Grâce à lui, les vestiges ont été parfaitement repérés et les problèmes hydrauliques résolus. Ce travail terminé en 1989 sera publié en 1990 : Béziers, l’aqueduc romain. Par la suite, Jean-Louis ANDRIEU aura l’occasion de poursuivre cette recherche à la source même de l’aqueduc, puis aux aqueducs plus récents de Béziers et au problème de l’eau jusqu’au 20e siècle. C’est durant cette seconde période que le chemin de Jean-Louis ANDRIEU va croiser celui d’Arts et Traditions Rurales dont plusieurs dossiers des Moulins de l’Hérault accueilleront ses études comme aussi la nouvelle série des Horloges et horlogers de l’Hérault. Jean-Louis ANDRIEU participait aussi au Bulletin AQUEDVCTUS et avançait un travail sur un des aqueducs de Narbonne. Plus récemment encore, il avait engagé une recherche sur les sources, les fontaines et l’alimentation en eau de Saint-Guilhem-le-Désert. Tous ces travaux sont marqués par un grand souci d’exactitude, de précision et par un raisonnement logique, très serré, fondé et sur des observations de terrain et sur la connaissance intellectuelle des disciplines concernées.

Mais au-delà de l’ingénieur, du chercheur et du travailleur, Jean-Louis ANDRIEU était un homme d’amitié, de chaleur communicative ouvert sur les autres et prêt à collaborer avec tous les passionnés, amateurs et professionnels. Aucune question ne restait sans réponse, aucune demande n’était rejetée. La convivialité lui était aussi indispensable que sa famille, son travail, ses recherches.

Avec Jean-Louis ANDRIEU, Arts et Traditions Rurales perd l’un de ses plus fidèles membres : ce nouveau dossier, le 17e, lui est donc dédié comme signe de reconnaissance et d’affection.

Lodève 8 mai 1997
Les Moulins de l’Hérault, Dossier n° 17
d’ARTS ET TRADITIONS RURALES.

Articles gratuits de ce numéro d'Arts et Traditions Rurales

G. VIALLET,
cartes et photographies de
Charles CUILLÉ

Communes mentionnées dans le présent dossier :

Hérault : Les Rives, St-Félix-de-Léras, Pégairolles-de-l’Escalette, Soubès, Fozières, Soumont, Lodève, Le Bosc, Ceyras, Clermont l’Hérault, Lacoste, Saint-Jean-de-Fos, Prades-le-Lez, Montpellier, Lattes, Palavas, Aspiran.
Aude : Ginestas, Mirepeisset.
Maine et Loire : La Savinière.

Pour commander : Christian PIOCH,
6 route de La Boissière, 34380 Argelliers
(Courriel : christian.pioch@orange.fr / Téléphone : 04 67 57 67 13)

ou

Librairie Clerc à Montpellier

Informations complémentaires

Année de publication

1997

Nombre de pages

288

Disponibilité

Articles disponibles au format pdf, Intégralement consultable en ligne