Description

Notes  2017 n° 48 Dossier Occupation - Libération

Résistance et résistances 1940 - 1945

Sous le titre : Histoire de la résistance, 1940-1945, Paris, 2013, Olivier Wieviorka nous donne une vue d’ensemble sur l’une de ces périodes de notre histoire « qui ne passe pas ». On avait déjà eu, en 2006, le gros Dictionnaire historique de la Résistance, résistance intérieure et France libre (sous la direction de François Marcot) dont les articles permettaient d’accéder rapidement à l’essentiel. […]

Guerre 1939-1945, la Collaboration

L’étude de l’Histoire de la France entre 1939 et 1945 a donné de très nombreux travaux, en plusieurs langues, qui étaient fondés sur des documents d’archives, des témoignages oraux, etc. mais les fonds d’archives nationaux ou étrangers restaient peu accessibles en raison d’un grand déficit d’inventaires précis et d’une réglementation « liberticide ». La situation a changé à partir de 1994 avec la publication de gros catalogues d’inventaires et de réflexions sur les sources archivistiques : […]

Maquis dans la France du Sud

L’histoire des Maquis continue de produire des ouvrages qui ne font pas, pour autant, oublier leurs prédécesseurs, tels ceux de H.R. Kedward, (traduits en français : Naissance de la Résistance dans la France de Vichy, idées et motivations, 1940-1942, Seyssel, 1989, 351 p. et A la recherche du maquis, Paris, 1999, 473 p.). Le second apporte des informations directes constituées par des témoignages enregistrés par l’auteur, en 1982, auprès d’acteurs de l’époque, dont certains ont disparu : J.-P. Chabrol, Mme et M. M. Allier, Henri Cordesse, Mme et M. Pouget, F. Rouan dit « Montaigne », Mme et M. H. Prades, R. Bonnafous, M. Bancilhon, E. Montcouquiol et J. Pujadas, R. Fournier, P. Boyer, J. Nodari, M. Darnault, Mme et M. P. Labie, Abbé Gauch, S. Conquet, J. Rohr, Abbé Souiry, Mme et M. Couderq, Mme et M. Maury, Y. Cormeau, H.M. Despaigne, F. Cammaerts. Ils n’ont pas tous agi dans la R3 mais leurs témoignages sont tous précieux et, encore aujourd’hui, assez méconnus. […]

Les maquis : Journées d’études d’octobre 2014

En octobre 2014, deux journées d’études organisées par Mémorha, le Parc régional du Vercors, le Musée de la Résistance du Teil, ont permis d’étudier les maquis entre la région Grenobloise, la région Rhône-Alpes et l’Auvergne (Prendre le maquis, traces, histoires, mémoires, Lyon, 2016). Les nombreuses communications montrent la diversité de ces maquis avec une illustration de qualité, sachant bien que le sujet ne se prêtait pas, à l’époque, à des « reportages ». Comment, aujourd’hui, retrouver les lieux reculés où il ne reste rien d’autre que les souvenirs des maquisards encore vivants qui sont généralement « commémorés » lors de cérémonies officielles devant les monuments aux morts des agglomérations ou sur place si les survivants ont érigé des monuments du souvenir ? […]

Les Miliciens du Gers abattus au Caylar par la colonne de Rodez le 23 août 1944

M. G. Labedan, ancien correspondant du Comité d’histoire de la Seconde Guerre Mondiale pour le Gers nous avait demandé si nous avions des informations sur l’exécution de quatre miliciens du Gers au Caylar durant l’été 1944. Grâce à la collaboration de plusieurs personnes que nous remercions ici (M. G. Cambon, ancien maire, Mme C. Lévêque de l’ONAC 34, les Mairies du Caylar et de Spicker), il nous est possible, aujourd’hui, de répondre à la demande de M. Labedan. Nous avons disposé des actes de décès inscrits dans le registre de la mairie du Caylar, d’un dossier concernant l’obtention de la mention « Mort pour la France » qui avait été sollicitée pour le plus âgé (!) contenant un procès-verbal de la brigade de la Gendarmerie Nationale du Caylar du 28 janvier 1963, et de l’étude la plus récente sur la colonne de Rodez et l’embuscade de la Pezade (commune de l’Hospitalet du Larzac) : il s’agit de la nouvelle édition par H. Moizet de : Moïse ne savait pas nager, histoire de la Résistance « Armée secrète » du Sud Aveyron, Saint-Affrique, 2014, p.118-131 ; l’exécution des miliciens est signalée aux p.121 et 127. […]

Robert Fiol dit « Spahis » (1923 - 1996) du maquis Bir-Hakeim

Lors du décès de Robert Fiol, le colonel Bonnafous, président des Amis du Maquis Bir- Hakeim, a prononcé cet éloge funèbre :

« Robert Fiol est né à Blida le 4 novembre 1923 et, à 19 ans, il s’engage au titre du 1er Régiment de Spahis Algériens avec lequel il participe aux combats de Bit et Arbi en Tunisie, au cours desquels il est porté disparu. En réalité, il est en captivité du 23 janvier au 7 mars 1943 mais sera récupéré par son Unité. En permission exceptionnelle à Millau, il restera là jusqu’à sa démobilisation, le 1er juin 1943. […]

Bernard-Henri Bonnafous dit « Richard »

En 2013, les archives départementales de Carcassonne ont rendu un hommage à B.-H. Bonnafous dit « Richard » avec la publication d’un Catalogue : La Résistance telle que l’a vécue Bernard-Henri Bonnafous, octobre 1941 – septembre 1944, (un volume de 115 pages), qui retrace la carrière de cette autorité, chef régional adjoint de l’Armée Secrète et chef FFI-Aveyron, et qui, jusqu’à peu, participait à toutes les manifestations patriotiques pour commémorer les années de la Résistance.

Henri Moizet, lors des obsèques de « Richard » le 6 avril 2012, a retracé les étapes résistantes : […]

Pierre Mazier (26 novembre 1920 - 28 novembre 2016)

Avec Pierre Mazier disparaît un acteur de la Résistance gardoise durant la Seconde guerre mondiale (il est le plus jeune membre du Comité de Libération du Gard en 1944), un auteur reconnu sur cette période, et un ami pour tous ceux qui l’ont connu.

Issu d’une famille d’instituteurs protestants, né à Jonquières-Saint-Vincent, il passe une licence d’histoire-géographie puis un DES de géographie à la Faculté des Lettres de Montpellier, avec des professeurs tels que Paul Marres, Henri Marrou ou Augustin Fliche. Les années d’Occupation le conduisent, après un passage dans les chantiers de jeunesse, à la résistance active et au Comité de Libération du Gard. Professeur en 1945-1947 aux lycées de Nîmes et de Millau, il abandonne vite l’enseignement, et fait carrière à la SNCF où il demeure jusqu’à sa retraite en 1977. Puis, à Midi Libre encore pendant 10 ans, dans les services de l’Agence Voyage. […]

Informations complémentaires

Année de publication

2017

Nombre de pages

6

Auteur(s)

Guy LAURANS, Jean-Claude RICHARD RALITE

Disponibilité

Produit téléchargeable au format pdf