2.00

Description

Les oboles massaliètes du trésor de Fontès (Hérault)

* Directeur de recherche (ER) au CNRS, Centre C. Jullian, Université d’Aix-Marseille ; 34jcr@orange fr
** Professeure agrégée d’histoire : gisele.gentric@wanadoo.fr

Le trésor d’oboles émises par Massalia (Marseille), découvert en 1879 à Fontès (Hérault). sur l’oppidum du Celessou, a été signalé pour la première fois, dans les Procès verbaux de la Société Archéologique de Montpellier, séance du 7 juin 1879 : « en cultivant une vigne, près le village de Fontès (canton de Montagnac), on a trouvé quatre mille oboles en argent de Marseille, présentant la tête d’Apollon et au revers les lettres A M [sic] dans les rayons d’une roue qui se croisent à angle droit ». En 1905, A. Blanchet indiquait qu’un exemplaire d’obole avec la tête de taureau de face avait été donné par lui au Cabinet des Médailles de Paris (c’est la monnaie BN 2176 (A) de 0.56 g). Il a été illustré par Hill (1930. pl. V1. I avec pl. VI, II, un exemplaire de la collection Rouzaud de Narbonne) et provient très certainement de Fontès comme celui conservé à la Société Archéologique de Montpellier qui faisait antérieurement partie de la collection d’Adolphe Ricard donnée eu 1893.

De ce trésor, trois oboles « classiques » ont été montées en épingle de cravate et sont la propriété actuelle du descendant du propriétaire inventeur.

Quarante et une monnaies de ce trésor avaient été acquises anciennement par l’archéologue Paul Cazalis de Fondouce, membre éminent de la Société archéologique, et furent conservées dans la famille.

C’est au regretté Jean Charra que l’on doit de pouvoir disposer de cet ensemble qui était bien individualisé avec la mention de « Fontès(Hérault) », dont il fit l’acquisition et nous permit d’en rédiger les fiches et prendre les photographies en 1973. Nous n’avions pas pu utiliser cet ensemble dans une étude de 1969 sur une obole à tête de taureau découverte sur l’oppidum de Pech Maho à Sigean (Aude).

L’oppidum du Ceressou ou mieux du Celessou a fait l’objet de recherches très limitées, en 1997, par St. Mauné qui a mis au jour les vestiges d’une occupation, plus ou moins continue, entre la fin du VIème siècle et le milieu du Ier siècle avant J.-C. Le site occupe une surface de 1 à 2 hectares et était défendu par un rempart attesté au début du Vème siècle. Autour de cet oppidum, la plaine donne les vestiges de nombreux établissements ruraux. Cette zone, bien placée entre les vallées des fleuves Hérault et Orb, est traversée par les voies de circulation Est-Ouest et par les voies terrestres suivant les fleuves.

1 – Les oboles massaliètes à la roue : 1 à 40 – Description générale :

  • D/ tête d’Apollon à gauche dans un cercle de grènetis.
  • R/ roue à 4 rayons, pointée au centre. MA dans les deux quartiers inférieurs.

Une étude plus fine de ce type général a été faite récemment par Michel Py à partir des trésors de Lattes. Il distingue 7 types de Droit (A B C D E F G) et 7 types de Revers (1 à7).

Plusieurs oboles du trésor de Fontès, appartiennent certainement au type de Droit A, caractérisé avant tout par l’œil oblique, allongé et éloigné du nez. Les autres types sont plus difficiles à mettre en évidence les types D, E, F, G, ont un profil beaucoup plus classique. Une tête d’allure féminine, sans glotte saillante et sans favoris caractérise les types E et F. Le type G a des favoris bien marqués.

Parmi les revers, les revers R1 et R2 se caractérisent par une roue pointée et des lettres bouletées, la différence entre les deux étant respectivement une gravure épaisse et une gravure fine travaillant sur des photographies, la distinction entre les deux nous paraît difficile nous avons donc indiqué sur les tableaux 1 et 2 ci-dessous la mention R1 / R2.

Le revers R3 se caractérise par les lettres non bouletées dans les trésors de Lattes, les types F et G sont associés à un revers R7 aux lettres non bouletées, mais dont les bâtonnets qui les composent sont indépendants et légèrement ogivaux là encore, le travail sur photographies ne permet pas d’être aussi précis. Nous indiquons donc la mention R3 quand les lettres sont non bouletées. […]

Informations complémentaires

Année de publication

2011

Nombre de pages

10

Auteur(s)

Gisèle GENTRIC, Jean-Claude RICHARD RALITE

Disponibilité

Produit téléchargeable au format pdf