Catégorie : Étiquette :

2.00

Description

L’Entente Bibliophile de Montpellier (1935-2011)

L'entente Bibliophile de Montpellier
Ex-libris d’Herman Girou.

Le 25 novembre 2011, un collège de survivants a décidé de dissoudre l’Entente Bibliophile de Montpellier. La dernière réunion réelle avait eu lieu en avril 2005. Une rencontre en février 2011, consécutive à la mort du libraire Pierre Clerc, avait abouti à la démission du dernier président. Sur les vingt sièges prévus par les statuts, dix seulement étaient encore occupés par des sociétaires, auxquels s’ajoutait un seul membre d’honneur. Les projets et les initiatives manquant, les élections n’avaient pas eu lieu.

Il fallait arrêter, on arrêta.

Il y a pourtant 76 années où il ne s’est pas rien passé, loin de là.

Un vague désir de bibliophilie

L’histoire commence le 23 mars 1935, dans un café de la place de Strasbourg, à Montpellier. Il y a là 6 hommes d’une trentaine d’années. Raoul Bérard, Jean Descan, Henri Bach et Herman Girou travaillent à la Compagnie d’électricité. Diogène Bach est comptable, Léon Deshons caissier au Petit Méridional. C’est samedi, on a le temps. Ce ne sont ni des érudits, ni des intellectuels, mais ils parlent livre, parce que le livre les intimide et les fascine. Ils parlent même de fonder un Groupe des Amis du Livre. Sérieusement, ils désignent un secrétaire, un trésorier, des adjoints, mais pas de président. Le 18 avril, ils changent de nom et deviennent l’ENTENTE BIBLIOPHILE.

Le dimanche 12 mai, ils sont au Café des Autobus, cours Gambetta. C’est un grand jour : La liste d’Union des gauches, emmenée par le professeur Paul Boulet, vient de remporter les élections municipales. Le docteur Georges Mons, qui figure sur la liste et sera adjoint chargé de l’Hygiène publique est là aussi qui fête la victoire. C’est un médecin colonial qui est venu prendre sa retraite à Montpellier où il a fait ses études (il était né à Narbonne en 1874). Il faut supposer que nos lascars le connaissent et qu’il les connaît aussi puisqu’ils lui proposent tout de go la présidence de l’Entente et qu’il accepte sans hésiter au milieu de l’enthousiasme général.

L’équipe est en ordre de marche.

Des hommes, un toit

Débarrassons-nous des formalités administratives. Les statuts sont rédigés le 11 juin, déposés à la préfecture le 26 septembre 1936 et l’association est publiée au Journal Officiel le 4 octobre 1936. Le but de la Société est « la mise en commun par tous ses membres de leurs notions littéraires… (et) l’achat personnel de livres dans les meilleurs conditions ». C’est plus un club de lecteurs qu’un institut de recherche. Le nombre de membres est limité à 20. Tout le reste des statuts est très habituel et stéréotypé. […]

Informations complémentaires

Année de publication

2013

Nombre de pages

8

Auteur(s)

Guy BARRAL

Disponibilité

Produit téléchargeable au format pdf