Catégorie : Étiquette :

2.00

Description

Les FFI héraultais confrontés à l’amalgame, 1944-1945

* Historienne

Avant l’amalgame : la genèse d’une armée de l’intérieur.

L’histoire des FFI tient dans un temps court mais décisif de la Résistance intérieure. L’unification – au niveau du commandement – des diverses branches de la Résistance armée, a été conçue en décembre 1943, mais elle n’a été effective qu’en mai 1944 avec la mise en œuvre du concept des Forces Françaises de l’Intérieur. Les FFI ont existé officiellement jusqu’au 28 août 1944, date à laquelle le général de Gaulle a décidé la dissolution de leurs structures de commandement, immédiatement après la Libération et l’installation du gouvernement provisoire à Paris. À cette date, ils étaient déjà promis, sur le principe du volontariat, à intégrer l’armée B débarquée en Provence depuis le 15 août. Cet « amalgame » fut difficile. Le nombre des volontaires dépassa les prévisions. Les FFI voulaient aller jusqu’au bout de leur combat. Dans l’Hérault, les premiers partirent en septembre 1944. Mais ils tenaient à le faire sous le nom et les insignes de leur région ou de leur maquis, ensemble, et en gardant leurs chefs. Ce qui révèle, chez ces militaires d’occasion, selon l’expression de Gilbert de Chambrun, de la fierté, et aussi une relative défiance à l’égard de l’armée de métier.

Pouquoi le gouvernement provisoire a-t-il voulu l’amalgame ? Pour affirmer et renforcer le droit de la France à compter parmi les vainqueurs de l’Allemagne ; pour relever et remplacer au combat des troupes originaires d’Afrique noire – ce que l’on a appelé le « blanchiment » – sans que la 1ère armée soit affaiblie. Pour répondre, aussi, à la demande des FFI qui, déjà, avaient affronté et harcelé les troupes allemandes dans leur retraite à travers tout le Languedoc. Le projet, avalisé à contre-coeur par les Alliés, était d’intégrer des résistants de l’intérieur dans une armée régulière, mais sur le principe du volontariat individuel. Or, les FFI voulaient rester groupés comme ils l’étaient dans les corps francs ou les maquis. […]

Informations complémentaires

Année de publication

2015

Nombre de pages

10

Auteur(s)

Hélène CHAUBIN

Disponibilité

Produit téléchargeable au format pdf