Mémoire d'Oc n° 091
Mémoire d'Oc n° 091

Mémoire d'Oc n° 91 (février 2002)
Apprendre à lire, écrire et compter dans nos villages (2)
les communes face à leur école

74 pages – (2002)

Introduction

Dans la première partie de l’étude que j’ai consacrée à ce que j’ai appelé, d’un titre général : Apprendre à lire et à écrire dans nos villages, je me suis attachée à montrer le lent processus qui avait conduit, d’une marche quelque peu cahotante, des « petites écoles » avec leurs régents à, finalement fin du 19ème siècle, ou plutôt début du 20ème, à l’école telle que l’avait faite Jules Ferry, gratuite, laïque et obligatoire, qui est la nôtre aujourd’hui.

Mais il ne faudrait pas oublier le rôle qu’y ont joué là-dedans les communautés d’Ancien Régime et les municipalités modernes qui en ont assumé et assument encore les besoins matériels. Car, même aujourd’hui où la charge en est devenue écrasante, si les lycées relèvent du Conseil Régional et les collèges du Conseil Départemental, les écoles primaires, elles, relèvent encore des communes, bien qu’aujourd’hui celles-ci soient aidées.

Quelles sont donc les charges qu’elles doivent assumer ?

En premier lieu, la construction ou la location des bâtiments scolaires et ensuite leur entretien, lourde charge !

Ensuite, le mobilier, charge plus légère, parce qu’il n’implique pas son renouvellement annuel, encore que, au fil du temps, et des progrès accomplis dans les connaissances, les demandes des instituteurs se soient faites plus pressantes et plus coûteuses. Mais, en 1900, ils n’en sont pas encore et de fort loin à réclamer des ordinateurs !

Cela me conduit à la troisième charge qui est celle des fournitures scolaires. Extrêmement réduite à ses débuts et pendant longtemps, elle ne cessera de croître au fur et à mesure du temps, pour devenir impérieuse quand l’école sera gratuite. Encore que, au début du 20ème siècle, les élèves amèneront leur petit matériel : plumier, porte plume, crayons dans leur cartable, car le commerce aura déjà commencé à comprendre l’intérêt de la publicité et distribue en primes protège-cahiers, buvards, etc.

C’est donc sous ces trois aspects que je traiterai de raides des communes à leur école : bâtiments, mobilier, fournitures.

Je terminerai ensuite par une conclusion générale sur la totalité de l’enquête que j’ai menée sur l’histoire de l’école et que j’ai appelée : Apprendre à lire et à écrire dans nos villages en essayant de nous représenter ce que devaient être l’école publique et ses maîtres au début du 20ème siècle.

Contenu du numéro :

Les bâtiments : les petites écoles,
les communes propriétaires de leur école,
les mairies-écoles de la 3ème République.

Le mobilier scolaire
Les fournitures scolaires.

Conclusion générale :
un regard sur l’école laïque à l’aube du XXe siècle.

Mémoire d’Oc

Hôtel de Varennes
2 place Pétrarque
34 000 Montpellier

Blog : https://memoiredocsite.wordpress.com/
Contact : memoiredoc@free.fr