Mémoire d'Oc n° 061
Mémoire d'Oc n° 061

Mémoire d'Oc n° 61 (décembre 1997)
Monsieur de la Roquette, cévenol,
protestant et officier (1702-1711)

61 pages – (1997)

Introduction

L’histoire que je vais vous raconter, est celle que Monsieur de La Rouquette a consignée dans ce document.

Avant tout, il est nécessaire d’apporter quelques explications tant sur la provenance de ce manuscrit calligraphié que sur sa réalisation.

Je l’ai eu, par hasard, par un membre de ma famille qui en avait hérité d’un oncle : celui-ci l’a-t-il découvert et acquis chez un bouquiniste? ; L’a-t-il trouvé au fond d’une malle dans un grenier de la maison de famille ?, ou…, je crois que c’est plus certainement par héritage, car mes recherches m’ont fait découvrir que nos familles étaient alliées déjà vers 1700.

Cet ouvrage contient toutes les caractéristiques des documents du début du XVIIIème : réalisation, présentation, exécution, écriture…

Le temps, l’environnement climatique a malheureusement détérioré quelque peu la couverture, le support de l’écriture, l’encre… Si son état actuel représente une garantie de son authenticité, nous regrettons toujours de constater l’outrage du temps et le manque de responsabilité de nos prédécesseurs concernant toutes les formes du patrimoine.

Nous sommes en présence de trois écritures différentes réalisées par le même personnage :

D’abord, celle utilisée pour noter hâtivement les « Remarques livrées du Maréchal de Poche », concernant les chevaux : cursive rapide, lettres déformées, quelquefois difficiles à lire… Ce texte comprend sept pages et pourrait intéresser un cavalier émérite soucieux de « cultiver » l’Histoire du Cheval ou un vétérinaire pour faire des comparaisons avec ce qui est fait aujourd’hui. Pour continuer la lecture de ce document, il faut le retourner pour passer au récit qui nous intéresse présentement.

La seconde partie est plus soignée, avec quelques ratures, pour lesquelles Monsieur de La Rouquette en donne souvent les raisons. Sa lecture, 45 pages, nous donnent une foison de renseignements sur les événements auxquels notre héros a pris part (1702-1711), sur ses déplacements, les gens rencontrés en un mot, sur sa vie en exil et surtout le siège de Turin au jour le jour. À cette partie, il faut ajouter 2 pages écrites au verso des couvertures concernant, pour l’une, l’aide apportée à son père exilé à Lausanne et la seconde quelques faits importants concernant la vie familiale ou des événements d’importance européenne.

La dernière partie présente une calligraphie très soignée qui reproduit quelques lettres de recommandation de la part de personnages importants que Monsieur de La Rouquette a côtoyés.

Cependant, le point le plus important reste et restera un véritable témoignage sur cette époque que Jules Michelet qualifiait, dans son histoire de France : « La place que la Révolution occupe dans le XVIIIème siècle, est remplie dans le XVIIème par la Révocation de l’Édit de Nantes ». Pourtant, pendant de trop nombreuses décennies, un vrai silence a occulté cette période tragique pour notre région et qui s’est traduit dans l’enseignement par quelques lignes dans les manuels d’Histoire, ou, dans le meilleur des cas, par quelques paragraphes.

Mais, écoutons plutôt le récit de Monsieur de La Rouquette.

Contenu du numéro :

Monsieur de la Roquette

Préambule :
     Origine et particularisme de ce document.

Jeunesse, adolescence, Service du Roi. Chemin de l’exil :
     Arrestations,
     De Saint-Affrique à Neuf châtel,
     A la recherche d’un emploi.

Au service de Victor-Amédée II, duc de Savoie :
     Résumé historique,
     Les premières actions,

Les manœuvres préparatoires :
     Coup de main sur le Dauphiné,
     Diversions,
     Le siège de Turin,
     Fin du siège et reconquête.

La dissolution du Régiment de Monsieur de Meirol :
     Les événements,
     Le Conseil de guerre,
     Sanctions.

Courte expédition en Espagne :
     Le voyage à Barcelone,
     Le retour à Turin.

Au service du roi Auguste, grand électeur de Saxe et roi de Pologne :
     Environnement historique,
     Le départ,
     Chroniques mondaines et guerrières,
     Enfin l’espoir…

Mémoire d’Oc

Hôtel de Varennes
2 place Pétrarque
34 000 Montpellier

Blog : https://memoiredocsite.wordpress.com/
Contact : memoiredoc@free.fr