Mémoire d'Oc n° 050
Mémoire d'Oc n° 050

Mémoire d'Oc n° 50 (octobre 1996)
Edition Spéciale : Mémoire d’Oc raconte son Languedoc

92 pages – (1996)

Introduction

Cette conférence est la première que Mémoire d’Oc vous offre peur cette nouvelle année universitaire. Je dis bien « offre », car les conférenciers de Mémoire d’Oc sont entièrement bénévoles.

Qu’est-ce que Mémoire d’Oc ? Il faut le dire aux nouveaux inscrits de l’ U.T.T. qui viennent ici pour la première fois : les conférenciers de Mémoire d’Oc sont des étudiants comme vous, des hommes et des femmes curieux de leur passé, de celui de la région qu’ils habitent, soit qu’ils en soient originaires, soit qu’ils l’aient choisie peur y vivre leur retraite, curieux aussi d’une histoire qu’on ne leur a jamais enseignée et qu’ils découvrent au fil de leurs recherches dans les vieux registres, les papiers jaunis, les photographies fanées ou l a mémoire des gens.

La conférence d’aujourd’hui a pour Mémoire d’Oc une importance exceptionnelle ; la plaquette qui lui es t consacrée porte le n° 50.

Quand j’y songe, je me dis : « Je n’aurais jamais cru que nous allions en arriver là » !

Il y a quelques douze ans, un certain matin, nous nous sommes retrouvés à quelques-uns dans la Salle Pétrarque autour de Monsieur le Professeur CHOLVY et de Simone DAULLE, notre fondatrice. Nous ne nous connaissions pas, nous nous sommes présentés ; nous ne savions pas ce que nous allions faire, nous nous étions décidés à faire quelque chose… ce ne fut pas facile… ce fut un peu long à mettre en train ; je passe sur les détails… Finalement cela aboutit à la création d’un groupe que nous baptisâmes  »Histoire des Familles » qui débuta par une grande enquête sur les étudiants de l’U.T.T. eux-mêmes, enquête fort intéressante et qui mériterait peut-être d’être reprise… Puis, ce furent nos premières conférences, fruit d’un travail d’équipe sur la Grand’Rue. M. CHOLVY nous encouragea de sa présence et de ses conseils, puis il nous laissa vol er de nos propres ailes. Et ce furent aussi nos premières plaquettes publiées. Je retrouve avec attendrissement ces « Cahiers de la Grand’Rue » de l’époque héroïque.

Simone DAULLE frappait le texte sur sa machine, Mme GAILLARD et moi-même en agrafions les feuillets, tout cela sur la table de la salle-à-manger de Simone. Il y eut ainsi sept cahiers.

Ensuite, un sujet nouveau vint s’offrir à nous sans que nous ayons eu à le choisir. Il s’agissait d’une enquête sur le plan national menée à la fois par la Fédération Historique des PTT et l’U.F.U.T.A. (Union Française des Universités Tous Âges) sur la « Poste aux chevaux ». Et nous voilà partis dans la recherche des relais de poste de chez nous. Et voilà que de nouveaux membres nous rejoignent, et voilà que nous pouvons faire imprimer nos plaquettes, et voilà même, quel honneur !, que nous partons en délégation à Rennes pour présent er nos travaux aux Assises Nationales !

Nous nous disons alors : « il faut continuer, des liens d’amitié se sont noués entre nous ». Paul COUDER, qui anime son groupe de recherches généalogiques et nous a jusque là assistés de ses conseils, nous rejoint pleinement. Mais Simone DAULLE doit nous quitter pour raisons familiales.

Contenu du numéro :

Mémoire d’Oc raconte…

Présentation : Georgette ALARY

La terre languedocienne, villages et métiers : René de GIRARD et Jacques VIDAL

Un état, une province, une région, 15 siècles d’histoire : Paul COUDER

Tranches d’histoire, femmes et hommes de Languedoc : Louis PERRIER

Mémoire d’Oc

Hôtel de Varennes
2 place Pétrarque
34 000 Montpellier

Blog : https://memoiredocsite.wordpress.com/
Contact : memoiredoc@free.fr