Mémoire d'Oc n° 048
Mémoire d'Oc n° 048

Mémoire d'Oc n° 48 (mars 1996)
Albine de Montholon, confidente de l’empereur Napoléon à Sainte Hélène

97 pages – (1996)

Introduction

Sur l’île de Sainte-Hélène, des compagnons fidèles entourent l’Empereur. Ce ne sont, assurément, pas ceux qu’il aurait souhaité avoir prés de lui : aucun membre de sa famille, aucun des grands maréchaux, aucun des grands serviteurs de L’Empire, Tous ceux qu’il a comblés ou honorés l’ont abandonné. Marie-Louise, s’est mise avec son fils, sous la protection des alliés.

Ce souverain, qui a été le plus puissant en Europe, est un homme seul, exilé, sur une île ingrate à la merci d’un geôlier odieux, soupçonneux et stupide.

Son entourage n’est pas une cour, mais « des compagnons de hasard », volontairement exilés pour le servir, confinés dans un espace limité, s’épiant mutuellement et guettant ses faveurs. La fascination continue, mais les intérêts personnels ternissent cette ferveur fidele que l’Empereur attend de son entourage.

Parmi les compagnons d’exil figurent le Comte et la Comtesse de MONTHOLON. Quelle a été leur motivation en prenant la décision de suivre l’Empereur ? Est-ce bien pour le servir ?

La solitude de NAPOLEON a-t-elle été adoucie par la présence d’ALBINE de MONTHOLON ? Les intrigues, les mensonges, l’ennui rendent suspects les écrits des témoins et la réponse, en particulier, à cette interrogation, doit être formulée avec délicatesse.

Confidente de l’Empereur au long de ses promenades et de ses tête-à-tête, lectrice tirant NAPOLEON de la mélancolie ou fredonnant au piano des chants italiens, elle a été, à Sainte-Hélène, FEMME dans l’OMBRE de celui qui avait gouverné un empire démesuré et qui n’aura même pas droit, dans son exil, à l’affection de sa famille.

Avec ALBINE de MONTHOLON on n’évoque pas, sans une certaine émotion, les dernières années de la douloureuse détention de NAPOLEON. Le drame de la captivité, aggravé par les dissensions de l’entourage de l’Empereur, lui-même tourmenté par les tracasseries d HUDSON LOWE, est poignant.

Il faut revivre le départ d’Europe avant d’éprouver l’amertume de la vie à SAINTE-HÉLÈNE et de considérer la personnalité d’ALBINE de MONTHOLON. A travers elle, de Rochefort à SAINTE-HÉLÈNE, c’est la grandeur et l’angoisse de l’Empereur qui apparaissent.

Contenu du numéro :

Albine de Montholon

L’Empereur se confie à la générosité britannique,
     Les compagnons de l’Empereur,
     A bord du Northumberland,
     Sainte-Hélène,
     Hudson Lowe, gouverneur,
     Dans l’intimité de l’Empereur,
     Le départ d’Albine,
     Confidente, Maîtresse ou complice ?
     Épilogue.

Mémoire d’Oc

Hôtel de Varennes
2 place Pétrarque
34 000 Montpellier

Blog : https://memoiredocsite.wordpress.com/
Contact : memoiredoc@free.fr