Mémoire d'Oc n° 040
Mémoire d'Oc n° 040

Mémoire d'Oc n° 40 (avril 1995)
Promenades généalogiques

87 pages – (1995)

Introduction

Il y a dix ans, au printemps 1984, au cours d’une réunion restreinte présidée par M. Gérard CHOLVY, président de l’Université du Tiers Temps de Montpellier et animée par Mme Simone DAULLÉ, il était décidé de créer au sein de cette université un groupe de recherche intitulé « Histoire des familles ».

C’est ainsi que lors de l’Assemblée générale du 15 Juin 1984, j’ai eu l’occasion d’exposer ce que devait être ce groupe de recherche. Je cite : « Il est bien précisé qu’il ne s’agit pas de proposer un cours ou une réflexion plus ou moins théorique, mais des activités très concrètes correspondant à des besoins exprimés » ; fin de citation.

Très vite, le groupe « Histoire des familles » s’est scindé en deux ; d’une part, un groupe « Généalogie » dont l’activité essentielle est l’initiation et la formation à la recherche généalogique; d’autre part, un groupe « Recherches languedociennes« , l’un et l’autre réunis dans une structure associative « Mémoire d’Oc« , liée juridiquement à l’U.T.T. association présidée par Mme Georgette Alary.

Un bilan sommaire permettra de se rendre compte du travail accompli au cours de ces années.

Avant 1990, trois chantiers ont été conduits à leur terme :

Une recherche sur les ascendants des étudiants de l’U.T.T. à partir d’un questionnaire qui leur avait été proposé. La rédaction finale a été réalisée par Mme Simone Daullé et les résultats exposés par elle le 6 Novembre 1986.

Une recherche sur la Grand’Rue de Montpellier qui a donné lieu à la publication de « Cahiers de la Grand’Rue« ; ces cahiers sont une œuvre collective à laquelle ont participé de nombreux membres du groupe.

Une recherche encore plus importante a mobilisé l’ensemble du groupe « Recherches languedociennes » dans le cadre d’une vaste étude entreprise au niveau national et consacrée à la « Poste aux chevaux » ; ici encore œuvre collective ayant donné lieu à des conférences de qualité accompagnées de plaquettes permettant de conserver la trace des travaux réalisés sur ce thème.

A partir de 1990, nos groupes de recherche ont trouvé leur vitesse de croisière ; désormais, chaque conférence est accompagnée d’un document écrit, d’une plaquette permettant de conserver tous les textes, afin d’éviter que les conférences même les plus réussies ne soient finalement que du vent une fois les applaudissements passés. Entre le mois d’Octobre 1990 et le mois de Mai 1995 « Mémoire d’Oc » aura réalisé quarante plaquettes, le présent document étant le quarantième de la série.

A leur sujet, on citera avec fierté une lettre adressée dés le 20 Mai 1990 par le Président de l’U.T.T. : »J’ai le plaisir de prendre connaissance des quatre très beaux fascicules du groupe d’Études languedociennes. A nouveau, je note la qualité de la recherche, ce qui est sensible à tous les niveaux : documentation, mise en forme, illustrations ; je vous en félicite vivement. Voilà qui correspond bien à l’esprit de notre U.T.T.« 

Depuis dix ans, la conférence inaugurale de nos groupes est consacrée à quelques réflexions sur la généalogie illustrées par l’exemple d’une famille montpelliéraine.

Dans une première partie, la présente plaquette reprendra l’essentiel des thèmes généalogiques traités au cours de la décennie ; la seconde partie rappellera brièvement les principaux exemples donnés, concernant quelques grandes familles de notre ville, plus ou moins tombées dans l’oubli et dont certains membres furent illustres au 17ème et 18ème siècles.

Contenu du numéro :

Promenades généalogiques

En quête d’aïeux :
     Généalogie, science ou passion ?
     La résurrection des ancêtres,
     Généalogie et Histoire,
     Généalogie et Littérature,
     Généalogie pratique.

Quelques grandes familles :
     Les Bon,
     Les Bonnier,
     Les Perdrix,
     Les Solas.

Mémoire d’Oc

Hôtel de Varennes
2 place Pétrarque
34 000 Montpellier

Blog : https://memoiredocsite.wordpress.com/
Contact : memoiredoc@free.fr