Mémoire d'Oc 133
Mémoire d'Oc 133

Mémoire d'Oc n° 133
(mai 2008)
Quelques botanistes peu connus de Montpellier

14 pages – (2008)

Introduction

On connaît assez peu les botanistes qui, au XIXe siècle ont fait de Montpellier un centre de réputation internationale dans cette discipline. Tous ont été liés à l’Institut de Botanique et à l’Herbier, attenant au Jardin des Plantes, dépendant donc des facultés des Sciences et de Médecine.

À l’origine le Jardin des Plantes de Montpellier avait été créé afin de permettre aux professeurs et étudiants de l’Université d’acquérir une bonne connaissance des plantes médicinales simples, c’est-à-dire les plantes utilisées sans mélange qui constituaient à l’époque une grande partie des traitements possibles pour les malades. Les premiers Jardins des Plantes furent créés au XVIe siècle, à Padoue, Pise et Bologne. Celui de Montpellier fut créé par Richer de Belleval à partir de 1594 et détruit pendant le siège de Montpellier en 1622. Richer de Belleval eut le courage de le reconstruire.

L’herbier de Montpellier conserve quelques échantillons de plantes de cette période. Étudiants et professeurs, outre l’étude des plantes dans ces jardins, et lors d’excursions aux environs, commencèrent assez tôt à constituer des herbiers, pour ne pas confondre une plante remède avec une autre peut-être nocive, voire même toxique.

Contenu du numéro :

Les herbiers

Un groupe de botanistes méconnus :
Charles Flahaut,
Louis Emberger,
L’Abbé Hippolyte Coste,
René Maire,
G. Kuhnholtz-Lordat,
J. Braun-Blanquet.

Mémoire d’Oc

Hôtel de Varennes
2 place Pétrarque
34 000 Montpellier

Blog : https://memoiredocsite.wordpress.com/
Contact : memoiredoc@free.fr