2.00

Description

L’église Saint-Vincent de Soulages (Hérault) :
les débuts d’un programme triennal de recherche

Agnès BERGERET *, Alexis CORROCHANO **, Guergana GUIONOVA ***,
avec la collaboration de Vivien VASSAL ****

* INRAP, UMR 5140 , ** doctorant, UMR 7041 ;
*** ingénieur d’études, UMR 6572, **** chargé d’études, Association GRAL

Le site de Saint-Vincent de Soulages se situe au nord du département de l’Hérault, sur les hauteurs du plateau du Larzac, et plus précisément au sud-ouest de la commune de Saint-Maurice-Navacelles. L’église, sujet de notre étude, est en partie conservée. Elle se situe dans un secteur éloigné du noyau villageois à proximité d’une exploitation agricole tournée vers l’élevage ovin.

Cet édifice de plan préroman a été découvert par Etienne Paloque, en 1963 (Paloque 1963). Ce dernier en dresse alors le plan et mentionne la présence de « tuiles plates » à proximité. L’année suivante le découvreur lui consacre un article (Paloque 1964). Ce n’est que très récemment, en 1997, qu’André Soutou reconnait dans « l’église du hameau de la Barre », un sanctuaire mentionné aux XIe-XIIe siècles dans le cartulaire de l’abbaye de Gellone (Soutou 1997).

En 2008 et en 2009 le site a bénéficié de deux années de fouille probatoire. L’étalement des campagnes de test du potentiel archéologique des parcelles s’est avéré indispensable face à la superficie des terrains disponibles (plus de 6 000m²). Les données recueillies ont permis de mettre en évidence l’intérêt scientifique du site en ajoutant à la problématique primitive liée à la mise en place et l’évolution du sanctuaire, jouxté par une zone funéraire, celle d’un habitat inédit observé en deux endroits des parcelles testées.

L’ensemble des mobiliers archéologiques assemblés à ce jour permet de caler les phases d’occupation sur trois périodes principales : le haut Moyen Âge (VIIe-VIIIe siècles), le bas Moyen Âge (XIIIe-XIVe siècles), l’époque moderne (XVIIe-XVIIIe siècles).

En 2010, une première année de fouille triennale a été engagée, qui concentre l’attention des chercheurs sur le sanctuaire et ses abords immédiats. L’observation des pôles d’habitat n’est pas abandonnée, ils feront l’objet d’une autre demande de programme triennal.

L’étude de cette église rurale vient s’ajouter à celle de l’église Saint-Martin-de-Castries (La Vacquerie et Saint- Martin-de-Castries, Hérault) qui, la première, a initié la recherche sur la mise en place du réseau ecclésial à l’époque carolingienne au nord du département de l’Hérault (Bergeret et alii, 2006, Bergeret, 2008). N’oublions pas de compléter le nombre de sites étudiés depuis le début des années 2000 en citant l’église Saint-Clément-de-Man (Soubès), abordée dans le cadre de plusieurs campagnes de sondages archéologiques menés en collaboration étroite avec l’association Sauvegarde du Patrimoine et de l’Environnement de Soubès (SPES) présidée par Yves Vellas. Les premiers acquis issus de ces sites ont fait l’objet dune courte synthèse parue en 2010 (Bergeret et Robin 2010).

Le site, appartenant à des particuliers, Dominique Voillaume et Daniel Laborde, sa gestion est placée durant la campagne triennale sous l’administration de la Communauté de Communes du Lodévois et Larzac (Mathieu Guillot direction), dans le cadre d’un commodat. L’équipe de recherche fédérée autour du projet est interinstitutionnelle et pluridisciplinaire : A. Bergeret (INRAP, UNIR 5140) : responsable d’opération ; A. Corrochano (Doctorant, UMR 7041 ARSCAN Paris-Nanterre) : étude archéothanatologique ; R. Donat (INRAP) : étude anthropologique ; V. Forest (INRAP, UNIR 5608 TRACES-CRPPM Toulouse) : archéozoologue G. Guionova (UMR 6572, LAMM Aix-en-Provence) : étude céramologique ; Vivien Vassal (chargé d’études, Association GRAL) : étude historique.

Cet article se propose de fixer un état, certes provisoire, des découvertes réalisées sur trois années, corrélées aux questionnements que ces découvertes suscitent. Il expose également les méthodes de fouille en contexte sépulcral et un bilan d’étape de l’étude céramologique. […]

Informations complémentaires

Année de publication

2011

Nombre de pages

14

Auteur(s)

Agnès BERGERET, Alexis CORROCHANO, Guergana GUIONOVA, Vivien VASSAL

Disponibilité

Produit téléchargeable au format pdf