Catégorie : Étiquette :

2.00

Description

Le « Grand Béziers » (1961-1984) : une épopée sportive

Extrait

Le sport a toujours occupé une grande place dans l’Hérault, à tel point que la ville de Montpellier a même été élue plusieurs fois, « ville la plus sportive de France » grâce à ses 8 clubs évoluant au plus haut niveau national et à une importante dynamique universitaire. L’Hérault a obtenu de nombreux titres nationaux et internationaux dans de nombreuses disciplines. Mais deux clubs se détachent largement des autres par leur rayonnement international : le club de handball de Montpellier avec ses deux titres européens et ses quatorze titres de champion de France et le club de rugby biterrois. La fameuse épopée du « Grand Béziers » est l’objet d’étude de cet article.

La saga biterroise

Dans les années 1970-1980, le club de rugby biterrois est considéré par de nombreux de spécialistes comme la meilleure équipe de club du monde. De 1971 à 1984, le club a été sacré dix fois champion de France, a glané trois challenges « Yves du Manoir » et d’autres trophées dont une coupe d’Europe. Durant ces treize années, le club biterrois a « écrasé » la concurrence mais, à son apogée, il était quasiment invincible, c’était même son surnom. Durant la période 1971-1978, le club a joué 94,08 % de matchs sans défaite, avec un score moyen de 30 à 7, a formé 17 internationaux. Il est resté invaincu durant quatre saisons, et cette domination a été encore plus forte à domicile puisqu’elle s’est étalée sur 11 ans et 9 mois ! À cette époque pour de nombreux spécialistes, l’ASB était plus forte que l’équipe de France et ce n’est pas le match amical de l’été 1971 qui va contredire cette opinion. En effet, l’équipe de Béziers a écrasé l’équipe de France 50 à 14… Béziers était donc invincible et a « contribué » au plus grand exploit du quinze de France. En 1977, l’équipe de France réussit le « Grand Chelem » lors du tournoi des cinq nations, avec les 15 mêmes joueurs sans encaisser un seul essai. Ceci en adoptant la manière de jouer de Béziers sous l’égide Richard Astre à partir de la tournée de 1975 en Afrique du Sud. Le modèle de jeu de Béziers a été adopté par l’équipe de France, mais également d’autres équipes internationales… La BBC est même venue « enquêter » sur « the Béziers Phénomène ». L’ancien numéro 9 de l’équipe d’Angleterre, alors commentateur, avait alors conseillé aux Anglais de s’inspirer de cette manière de jouer. Dans les années 1970-1980, on pouvait adapter la fameuse phrase de Gary Liniker en disant : « Le rugby a été créé en Angleterre, mais à la fin c’est toujours Béziers qui gagne ! »

Cette introduction pourrait s’apparenter à une l’hagiographie tellement cela a l’air « un peu trop gros pour être vrai ». Comment une équipe de rugby de ville moyenne plongée dans la crise avec la crise viticole des années 1950 a-t-elle pu s’épanouir dans un contexte défavorable pour devenir une référence sportive internationale ? D’habitude ce genre d’exploit sportif s’inscrit plus dans les grandes métropoles comme les Yankees de New York ou le Real à Madrid…

Comment ce club de Béziers a-t-il construit sa domination ? C’est loin d’être, comme vous vous en doutez, le fruit du hasard mais bien celui d’un travail de recherche et d’innovation. […]

Informations complémentaires

Année de publication

2019

Nombre de pages

11

Auteur(s)

David WOZNIAK

Disponibilité

Produit téléchargeable au format pdf