Catégorie : Étiquette :

Description

20 € + 8 € (de frais d'envoi)

Clamouse,
la merveille souterraine

Histoire de la source,
des moulins,
des explorations
et de l'aménagement de la grotte de la Clamouse

La grotte de Clamouse se situe dans la partie méridionale des monts de St-Guilhem-le-Désert, sur le territoire de la commune de St-Jean-de-Fos (Hérault).

Son porche d’entrée, par où s’écoule en temps de crue une rivière souterraine, était connu et fréquenté de temps immémoriaux. Il ne donnait cependant que sur une courte galerie dont le point bas était ennoyé en temps normal.

À ses pieds, une source capricieuse alimentera à partir du XIe siècle un complexe moulinier qui va être à l’origine de la minuscule seigneurie de Clamouse dont la famille Gailhac, de St-Guilhem, sera titulaire de 1633 à 1745, déjà exploitante des lieux en 1571. Puis d’autres meuniers viendront, leurs successeurs transformant à la fin du XIXe siècle les lieux en usine hydroélectrique et en usine de produits chimiques, jusqu’à l’arrêt des installations vers 1942.

Grâce à la sévère sécheresse de l’été 1945, sept jeunes spéléologues de la section montpelliéraine de la Société spéléologique de France, le futur Spéléo-club de Montpellier, vont pouvoir aller en août, septembre et octobre au-delà de la voûte mouillante qui, depuis la préhistoire, avait arrêté nombre de leurs prédécesseurs, dont les pères de la spéléologie que furent Édouard-Alfred Martel et Robert de Joly.

Après quelques errances dans un inextricable labyrinthe, Henri Bellot, Maurice Durand de Girard, Bernard Félix, Gérard Froment, Henri Guédot, Maurice Laurès et Gabriel Vila découvrent ainsi en septembre 1945 les grandes galeries concrétionnées d’une formidable merveille souterraine, la Néo-Clamouse, un vaste réseau souterrain de l’ordre de 4 kilomètres de galeries, sans nul autre pareil dans tout le département et en bien d’autres contrées karstiques de France.

L’un des leurs, Maurice Laurès (1925-2016), qui n’a que vingt ans lors de cette retentissante découverte, sera pendant des années, dès 1946, le fidèle narrateur de cette inoubliable intrusion dans les entrailles de la terre.

Dès 1945 puis le début des années 1950, l’idée d’atteindre le réseau par un tunnel germe dans les esprits, permettant d’y accéder en toutes saisons, notamment quand les niveaux d’eau rendent toute pénétration impossible, et permettant aussi de le faire visiter au grand public par aménagement de la grotte en site touristique.

En 1963-1964, deux tunnels d’accès sont pour cela forés et permettent ainsi à tout un chacun de visiter ce qui est indéniablement l’une des plus belles cavernes de France, d’un concrétionnement aussi beau que pouvant être original et varié.

Le présent ouvrage relate avec force détails cette épopée meunière et souterraine, de 1088 à nos jours, en l’illustrant d’articles de presse, de dessins, de photographies de l’époque, de correspondances privées.

Christian Pioch, spéléologue depuis 1969, mais aussi spécialiste de l’histoire des garrigues nord-montpelliéraines et du Larzac méridional, lointain descendant des familles Gailhac qui ont tenu les moulins et la seigneurie de Clamouse, nous conte ici, avec mille détails, en plongeant dans le dédale des archives et des récits anciens disponibles, l’histoire, aussi riche que passionnante, d’un site particulièrement original et beau, avec sa source, ses ancestraux moulins et l’exceptionnelle merveille souterraine que constitue sa grotte.

20 € + 8 € (de frais d'envoi)

Pour commander : Christian PIOCH,
6 route de La Boissière, 34380 Argelliers
(Courriel : christian.pioch@orange.fr / Téléphone : 04 67 55 67 13)

ou

Librairie Clerc à Montpellier

Informations complémentaires

Année de publication

2021

Nombre de pages

208

Disponibilité

Revue disponible sur commande

ISSN

ISSN : 0769-0177, ISBN : 979-10-90704-39-8