Recherches Languedociennes n° 1
Recherches Languedociennes n° 1

Recherches Languedociennes n° 1 (novembre 1989)
Les mas de la plaine de Lattes, "l’Estelle"

79 pages – (1989)

Souvenirs d'enfance à Richemont

Lorsque j’étais enfant, j’avais deux Grands-Pères : Mon Grand-Père de la ville, et celui de la campagne.

Ils appartenaient à deux mondes différents.

J’ai conservé dans ma mémoire les visites qu’ils nous faisaient souvent le dimanche, je pouvais alors voir combien ils se ressemblaient peu.

C’est l’été, mon grand-père de la ville qui vient de plus près, arrive le premier.

Veston d’alpaga, pantalon de flanelle, coiffé d’un feutre clair, il marche d’un pas alerte en balançant la canne dont il use par pure coquetterie. Il se penche pour m’embrasser, il sent bon l’eau de Cologne, sa moustache aux pointes soigneusement effilées caresse ma joue.

« Bonjour, Grand-Père ».

Puis mon grand-père de la campagne arrive à son tour. Allure de paysan endimanché, vêtu du même costume noir qu’il porte en toute saison, il traine un peu les pieds en homme plus habitué à marcher dans la terre molle que sur le pavé des villes ; son pantalon tirebouchonne sur ses chaussures, car même en ce jour de repos, il n’a pas renoncé à la « taillole« , cette écharpe de laine dont les paysans ceignent leurs reins. Le col dur de sa chemise blanche l’étrangle un peu, et il a repoussé en arrière son chapeau de feutre noir qu’il porte cabossé en rond, comme un Aveyronnais qu’il est de naisance. Sa moustache broussailleuse me pique la joue, mais je lui lance un joyeux :

« Bonjour, Papé », qui le fait sourire de toutes ses rides.

Mon Grand-père de la ville m’apprend l’économie et les bonnes manières ; il chante l’opéra et me conduit au théâtre, ce qui me plait bien.

Mais mon papé m’apprend la terre, les animaux et les plantes, la marche du soleil qui dit l’heure, la course des nuages qui fait prévoir le temps et cette langue qu’il m’est interdit de parler, qu’on appelle dédaigneusement le patois, mais qui me plaît car je la trouve chantante, imagée, pleine d’expressions pittoresques qui me font souvent rire aux éclats.

Contenu du numéro :

Les mas

1) un aspect de la vie et de la culture languedocienne :
     Souvenirs d’enfance (Alary)
     Les Mas (Couder).

2) Les Mas de la plaine de Lattes :
     L’environnement de Lattara antique à Lattes moderne (Alary)
     L’antique Lattara (Giacomini) – un mas parmi les autres « l’Estelle ».

Mémoire d’Oc

Hôtel de Varennes
2 place Pétrarque
34 000 Montpellier

Blog : https://memoiredocsite.wordpress.com/
Contact : memoiredoc@free.fr