Catégorie : Étiquette :

Description

Les Vernière, bourgeois d’Aniane

Tanneurs et fabricants de crème de tartre d’Aniane (Hérault)

Histoire économique et sociale
des familles Vernière d’Aniane
1633-1964

La famille Vernière, originaire de Clermont-l’Hérault, s’installe à Aniane à l’occasion des mariages de deux frères Vernière survenus en 1633 et 1640.

En quelques générations à peine, grâce à de subtiles alliances matrimoniales et à un redoutable sens des affaires, les branches issues du mariage de 1633 entre Pierre Vernière et Marcelline Blaquière vont devenir incontournables dans la vie économique et sociale de la cité d’Aniane. Par l’importance de leurs installations semi-industrielles de tannerie, de réputation régionale et même internationale au milieu du XIXe siècle, par l’importance de leurs installations de fabrication de crème de tartre et de leurs domaines fonciers, par leur aisance matérielle et leur rang social de premier plan.

Dès 1790, la prestigieuse maison à mascarons de la rue de la Porte St-Guilhem, l’une des plus belles demeures d’Aniane, jadis propriété Dumas puis Martin, momentanément propriété Arnavieilhe, devient ainsi la propriété de Jean Étienne Vernière (1753-1807), époux Pons, qui la transforme en tannerie, les petits-enfants ouvrant quant à eux et par la suite de proches et prospères tanneries au Camp de Sauve et à Bourguet Naou, de l’autre côté du boulevard, de part et d’autre de la route de St-Martin.

En 1828, Jean Vernière (1763-1831), représentant de la branche aînée de ce qui est alors devenu une vaste tribu bourgeoise, sur Aniane ou Montpellier, première localité d’essaimage, possède même à lui seul un véritable empire foncier, de 23 hectares à Aniane et de près de 174 hectares à Argelliers, sa succession de 1831 portant sur la somme considérable de plus de 470 000 francs/or. Bien des nobles héraultais ou des grands bourgeois de son époque ne disposent pas alors d’une fortune pareille, représentant aux alentours de 136 kilogrammes d’or.

Fortes de leur influence et notamment de l’emploi qu’elles assurent aux populations locales, les multiples familles Vernière donneront aux XVIIIe et XIXe siècles plusieurs maires à la commune d’Aniane, notamment à la Révolution, puis de 1855 à 1870, mais aussi un député de l’Hérault, maire de Montpellier et président du Conseil général de l’Hérault en la personne de Pierre Michel Vernière (1847-1918), industriel et homme politique dont le grand-père paternel était natif d’Aniane.

Souvent constituées de dévots royalistes, exceptionnellement de francs-maçons d’extrême-gauche (au sens de l’époque), ces familles donneront également aux XVIIIe et XIXe siècles de très nombreux religieux et religieuses, et même un amateur de collections archéologiques en la personne de Pierre Yon Vernière (1795-1875), industriel, agriculteur et juge de paix, qui aménagea dans son jardin d’Aniane un musée privé constitué de nombreuses pièces en provenance des anciennes abbayes d’Aniane et de St-Guilhem et qui sera transféré au début du XXe siècle à New York. Elles donneront aussi de nombreuses branches émigrées au cours du XIXe siècle aux Antilles, aux Baléares, en Italie, en Algérie et en Argentine, beaucoup d’enfants naturels aussi, d’où des généalogies parfois complexes, puis viendra le temps où le dernier Vernière d’Aniane s’éteindra en 1962, sa soeur en 1964, l’histoire des Vernière étant souvent devenue depuis plusieurs décennies déjà celle d’autres localités et parfois d’autres pays.

Christian Pioch, spécialiste de l’histoire des garrigues nord-montpelliéraines mais aussi du Larzac méridional, nous conte avec mille détails ici, en plongeant dans le dédale des archives disponibles, l’histoire multiséculaire, en 1633-1964, soit plus de trois siècles, d’une des grandes dynasties familiales de la localité héraultaise d’Aniane, les Vernière, aussi riche que passionnante.

Pour commander : Christian PIOCH,
6 route de La Boissière, 34380 Argelliers
(Courriel : christian.pioch@orange.fr / Téléphone : 04 67 57 67 13)

ou

Librairie Clerc à Montpellier

Informations complémentaires

Année de publication

2021

Nombre de pages

264

Disponibilité

Revue disponible sur commande

ISSN

ISSN : 0769-0177